Cuba

 • Périple •

La Havane > Viñales > Playa Larga > Trinidad > La Havane

• Intro •

Cuba
Cuba s’inscrit comme le 1er pays de notre tour du monde de 11 mois. On a adoré les locaux qui ont toujours été d’une gentillesse incroyable, ses villages et ses paysages, ainsi que la facilité pour se déplacer et faire différentes activités.
Pour cette première destination, nous sommes partis en ayant réservé la totalité de nos logements en mode VA-CANCES ! Et on ne le regrette pas, parce bien que les logements ne manquent pas, internet lui est aux abonnés (presque) absent !
Cuba reste en effet un pays à deux vitesses (parfois moderne et parfois présentant 10 ans de retard) et nous a donné le sentiment de vivre énormément sur le dos des touristes.
On vous en dit plus ⇊

• A savoir •

  • La monnaie

Deux monnaies sont en circulation à Cuba : le CUP et le CUC.
Pour faire court, le CUP est la monnaie des locaux et le CUC celle des touristes (1 CUC = 1 euro environ).
Et comme vous pouvez vous en douter les prix en CUP sont souvent bien plus intéressants que ceux en CUC. Sauf qu’il est très rare de pouvoir en posséder en tant que touriste et même de voir les prix en CUP affichés dans les endroits « réservés » au tourisme.
C’est à ce moment là que nous avons pu observer les énormes différences de prix entre ce que nous payons et ce que les locaux dépensent dans un lieu équivalent.
Il faut savoir que le salaire moyen à Cuba est de 26 CUC (oui, oui tu as bien lu, ça fait bien 26 euros, par mois!) et qu’il n’est pas rare pour un touriste de payer 25 CUC pour un transport par exemple (et par personne s’il vous plaît!). Tu fais le calcul et tu te dis vite que Madame Toutlemonde d’origine Cubaine ne peut forcément pas payer ce prix là pour 2h de voiture.
Attention donc, à Cuba il est important de né-go-cier ! Vous ne pourrez pas forcément diviser le prix demandé par 2, mais vous pourrez toujours le réduire un peu.

  • Internet

Internet n’a été mis en service à Cuba que depuis 3/4 ans. Il n’est pas encore installé dans les maisons particulières (ou alors très très rarement !).
Ne comptez donc pas la Wi-Fi comme critère lors de vos recherches d’hébergements, vous allez être vite déçus ;).
Il est cependant assez simple de pouvoir l’utiliser (attends calme-toi, simple ne veut pas dire fonctionnel !).
Pour cela, il suffit de se rendre dans des petits shops Etecsa (c’est le fournisseur Internet) et d’y acheter une carte qui coûte entre 1 et 2 CUC (les casa particular peuvent également en vendre parfois).
Cette carte permet d’accéder à Internet pendant 1h dans des parcs (ou des rues) qui possèdent une borne Wi-Fi. Ces espaces sont très vite repérables par le nombre de personnes qui se trouvent derrière leur téléphone 😉 !

Cuba

• Dormir •

Avant de partir, nous avions réservé tous nos hébergements sur Hostel World et sur Airbnb. Et c’est définitivement Airbnb qui remporte la palme des logement les moins chers pour cette destination (environ 10€/nuit) !
On vous conseille vivement de tout booker à l’avance étant donné la disponibilité de la Wi-Fi dans ce pays 😉 !
A Cuba, il existe 2 types de logements : les hôtels (assez peu présents à part dans les grandes villes) et les casa particular.
Les casa particular késako? Et bien ce sont tout simplement des locaux qui proposent la location d’une chambre dans leur maison (ou dans de rare cas d’un logement entier). Ca a l’avantage d’être économique et de te permettre de te rapprocher un peu plus de la culture locale.
Nous ne sommes allés que dans des casa particular pendant 8 jours et n’avons jamais eu de mauvaises surprises.
En terme de sécurité, pas de panique, n’importe qui ne peut pas se prétendre casa particular. En effet, la somme à verser à l’Etat pour pouvoir louer une chambre à des étrangers est très importante (c’est pas comme sur Airbnb à Cuba!). Et si vous avez tout bien lu jusqu’ici vous vous souviendrez des 26 CUC/mois de salaire moyen Cubain. Les famille proposant les casa particular sont donc triées sur le volet. Tout ça est très bien suivi par l’Etat, tous les hôtes doivent d’ailleurs remplir un formulaire très précis avec ton numéro de passeport et reçoivent très régulièrement des contrôles (et gare à celui qui aura mal rempli les cases !).

Cuba

• Se déplacer •

Les transports représentent une bonne partie de notre temps passé à Cuba, étant donné que nous avons traversé une bonne partie du pays en 8 jours.
3 solutions de transports à Cuba pour aller d’une ville à une autre : les bus, les taxis et les taxis colectivo.
Je ne vais pas m’attarder sur les taxis qui sont très chers, ni sur les bus qui ne sont pas toujours fiables sur les horaires et qui sont assez cher également.
Nous avons opté pour la solution taxis colectivo qui est la plus économique malgré le fait que les déplacements à Cuba représentent un budget assez important (40€/déplacement en moyenne pour 2 personnes).
Les taxis colectivo késako? Ce sont des taxis que tu partages avec d’autres personnes qui vont au même endroit que toi, ce qui permet de diviser les frais. La plupart du temps, il y a toujours plusieurs personnes dans les rues qui te proposent des taxis colectivo pour aller à tel ou tel endroit. Les casa particular peuvent aussi s’occuper de la réservation ce qui rend ce type de déplacement assez facile à utiliser. Nous n’avons par contre pas le choix de l’horaire et le départ se fait la plupart du temps le matin entre 8h et 9h.
L’avantage est que vous pourrez voyager dans les belles voitures Cubaines et faire la rencontre d’autres voyageurs !
Attention par contre aux temps de trajets qui sont souvent bien plus longs que ce que Google Maps indique ! Les taxis colectivo sont la plupart du temps de vieilles voitures datant des années 50 qui ne roulent, par conséquent, pas très vite étant donné leur âge. Les routes sont également en mauvais état ce qui n’arrange pas la durée des trajets.
Nous ne nous sommes pas renseignés sur la location d’une voiture mais étant donné les coûts des déplacements en taxi colectivo, il serait peut être intéressant de se pencher sur les offres !

Cuba

• A voir, à faire •

Maintenant que vous avez votre hébergement et que vous savez comment vous déplacer, parlons de ce qu’il faut voir et faire à Cuba (en se basant sur notre expérience).
Dans notre cas, nous avons traversé 4 villes : La Havane, Viñales, Playa Larga et Trinidad, ce qui représente le parcours assez classique d’un court séjour à Cuba.

La Havane

Bien nous ne soyons pas très friands des grandes villes, nous avons aimé le charme de La Havane, ses rues pavées, ses couleurs et ses habitants qui jouent aux dominos dans la rue.
Nous vous conseillons vivement de vous perdre dans les rues de la ville ce qui vous permettra de découvrir différents quartiers populaires ou plus riches, de vous arrêter dans un bar écouter des musiciens jouer et d’apprécier les déambulations musicales dans les ruelles plus touristiques.

LA HAVANE

Viñales

Viñales est un magnifique petit village niché dans une vallée au milieu des montagnes, à l’ouest du pays. Si vous aimez la nature, nous vous conseillons fortement d’aller vous balader dans la vallée à pied ou à cheval pour y découvrir ses champs de tabac et de café, et sa très belle flore.
Attention cependant aux attrapes touristes. Nous sommes passés par l’office de tourisme de la ville pour faire une balade à cheval de 4h et avons été très déçus par le côté ultra touristique de la balade. Entre un arrêt d’1h dans un café avec une piscine « naturelle » et près d’1h30 dans une ferme pour acheter des cigares, du café ou du rhum nous n’avons pas eu l’impression de découvrir la vallée mais plutôt d’être forcé à consommer et acheter…
Un conseil, prenez le temps de vous renseigner et parlez de vos envies à votre casa particular, ils pourront sûrement vous trouver des activités qui colleront à vos attentes.
Louer des vélos peut également être une excellente solution pour parcourir la vallée de Viñales. Nous n’avons pas pu le faire par manque de temps, mais beaucoup de gens que nous avons croisé nous l’ont fortement conseillé.

VINALES VINALES VINALESVINALES

Playa Larga

Playa Larga est sans aucun doute notre coup de coeur durant notre voyage à Cuba.
Il s’agit d’un minuscule village coincé entre la mer des Caraïbes et la péninsule de Zapata.
On ne peut pas vous parler de Playa Larga sans vous parler de notre casa particular et de notre hôte qui nous a permis (gratuitement) de découvrir le parc de Zapata avec lui pendant 3h. Passionné d’oiseaux, il nous a présenté le riche écosystème du parc et ses plus beaux spécimens d’oiseaux (dont le plus petit colibri du monde et le Todier de Cuba). Un plaisir quand on aime la nature et la photo (autant vous dire que Romain était aux anges) ! Il est aussi possible de découvrir le parc en se rendant à l’entrée de celui-ci mais les balades sont alors payantes, donc si la Casa Ana est libre, nous ne pouvons que vous recommander d’y séjourner !
Des spots de snorkeling et de plongée se trouvent également à 30 min en bus de Playa Larga. Les fonds marins y sont absolument fantastiques et il est possible d’y passer 1/2 journée en prenant le bus le matin et en revenant vers 14h l’après-midi.

PLAYA LARGA PLAYA LARGA PLAYA LARGA PLAYA LARGA PLAYA LARGA

Trinidad

Il s’agit de notre dernière découverte à Cuba et malgré que nous n’ayons pu y passer qu’une journée, nous n’avons pas regretté notre choix. Ce village au sud de l’île est magnifique par ses couleurs et sa position, au milieu de très belles montagnes à la végétation très dense.
Nous n’avons malheureusement pas pu y aller mais il est possible d’y faire de la randonnée, les paysages y ont l’air magnifiques.
Se balader dans les ruelles de Trinidad est aussi très agréable, la ville coloniale est très colorée et chaleureuse.
Prenez également le temps de monter en haut de l’église de St Francis d’Assini qui vous donnera un magnifique point de vue sur l’ensemble de la ville et ses alentours.

TRINIDAD TRINIDAD TRINIDAD TRINIDAD TRINIDAD

• Budget •

Budget moyen/jour : 71€ pour deux personnes

• Conclusion •

On vous recommande vraiment d’aller visiter l’île de Cuba, et vite (!), avant que celle-ci ne connaisse des changements significatifs dans les années à venir (liés à son développement grâce au tourisme notamment).

Si c’était à refaire, on aurait préféré y rester 15 jours, nous avons vraiment eu l’impression de courir durant nos 8 jours sur place. Cela nous aurait permis de nous poser un peu plus dans chaque lieu, de profiter davantage des environs et de pouvoir en découvrir un peu plus.

Enfin concernant la sécurité, étant donné qu’on nous l’a beaucoup demandé, il faut savoir que les différences salariales sont beaucoup moins élevées à Cuba que dans les autres pays d’Amérique du Sud. De part ce fait, le pays est moins enclin aux vols. Nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité durant notre séjour, et n’hésitions pas à sortir avec notre appareil photo autour du cou dans la rue.

En un mot, FONCEZ, vous ne le regretterez pas !

Cuba